Qui ?
Quoi ?
Où ?

Le tour du monde en taxi

Taxis d'ici et là-bas

Vous rêvez d’évasion…d’exotisme…de grandes villes…de couleurs…de voitures pittoresques…en route pour un tour du monde en taxi. Au bord du trottoir, la main levée, vous hélez un taxi…Quelque soit la ville où  vous vous trouvez dans le monde, ce geste est universel et sera compris de tous.L’usage du taxi reste le même partout autour du globe même si les véhicules, eux, prennent des allures différentes…Les taxis sont les miroirs de leur pays et à travers leurs vitres en dialoguant avec le chauffeur vous ressentirez déjà un avant-gout de leur coutumes… Brossons un portrait des taxis les plus célèbres à travers le monde. 


Le « black cab » en Angleterre est probablement le plus connu en Europe. Ces icônes célèbres pour leur look noir sont des milliers à parcourir les rues de Londres. Ils peuvent effectuer un 180° dans une rue étroite. Ils ne possèdent pas de taximètre et il est donc plus prudent de fixer le prix de la course à l’avance sous peine de surprise désagréable. 


Le célèbre « vaporetto », bateau-taxi rapide, facile et peu coûteux vous emmènera à la découverte des canaux vénitiens car à Venise pas d’autos, de scooters et encore moins de taxis…La ville se découvre à pied ou en bateau et là en est son incroyable attrait.


Les multicolores « tuk-tuk » de Bangkok vous  raviront et vous séduiront sans aucun doute. Ces 3 roues populaires pétaradants vous emmèneront en se faufilant grâce à leur taille au plus profond de la ville et ses quartiers. Cheveux au vent, les oreilles assourdies par les coups de klaxons, rien ne vaut ce taxi pour se sentir complètement en Asie.


Symbole de Mexico, la fameuse « coccinelle » se compte par milliers dans la capitale. Elles sillonnent à toutes heures du jour et de la nuit les rues de la ville. Vous aurez le choix entre 3 couleurs : le jaune pour le taxi économique, le vert et blanc pour le taxi écologique car il roule à l’essence sans plomb et le rouge pour le taxi haut de gamme avec conducteur sachant parler anglais.


Les illustres « yellow cabs » de la non moins prestigieuse ville de New-York…Leur densité est telle que les rues se transforment en jaune. Que serait la Big Apple sans ses taxis !


La palme de la beauté revient aux taxis de Manille aux Philippines appelés « jeepneys ». Ces taxis collectifs sont de véritables œuvres d’art. Abandonnés par les américains à la fin de la guerre, ils sont maintenant customisés de rampes de phares, de chromes étincelants, de coloris éclatants, de statues de saint et  leur ornementation est exubérante et criarde. Les 75.000 taxis qui engluent le pays avec un nombre de 40.000 rien que pour Manille, en ferait l’une des capitales les plus polluées au monde.


En Afrique, vous aurez recours au « taxi-brousse » qui vous conduira sur des chemins cahotants et poussiéreux pour un voyage plein de découvertes et  au Mali, le rituel sera immuable. Le carburant se vend au litre à chaque client car les conducteurs de taxi n’ont pas les moyens d’acheter le carburant. Donc donner l’adresse, négocier le prix de la course et s’arrêter sur la route pour faire le plein.


J’espère que ce petit tour du monde en taxi vous ravira et vous donnera envie de partir à leur découverte.


Bonne évasion avec Taxi chauffeurs




 

Les cookies nous permettent de personnaliser le contenu et les annonces, d'offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux et d'analyser notre trafic. Nous partageons également des informations sur l'utilisation de notre site avec nos partenaires de médias sociaux, de publicité et d'analyse, qui peuvent combiner celles-ci avec d'autres informations que vous leur avez fournies ou qu'ils ont collectées lors de votre utilisation de leurs services. En savoir plusok